Brève #5 – Le saviez-vous ?

Les scènes de repas représentent souvent un enfer pour les dessinateurs. Ainsi, on ne mange pas chez XIII ! La seule scène de « ripaille » se déroulera d’ailleurs dans le tome 12, Le Jugement.

Brève #4 – archives

Lors de la sortie de SPADS, Van Hamme fut abasourdi en découvrant les casques portés par les soldats, qui étaient des casques utilisés par Hitler. Or, Vance avait ses arguments, dont il était même fier : « J’ai été le premier à représenter en BD, dès 1987, les uniformes modernes de l’armée américaine, avec les casques en kevlar de type Fritz. Ceux qu’on verra peu après lors de la première guerre du Golfe en 1991. Dans SPADS, j’ai voulu montrer l’armée américaine moderne, loin de toute image traditionnelle. J’avais collecté et archivé précieusement tout ce qui avait été publié lors de l’intervention américaine dans l’île de Grenade en 1983. La 82e division aéroportée de l’armée américaine était déjà équipée de ce nouveau casque. « 

Brève #3 – Encouragement

Les dessinateurs appréhendent souvent les cases très chargées. Vance se rappelera d’ailleurs toute sa vie de la première planche de Rouge Total, où pas moins de 100 personnes se trouvent sur la même case. Or, Van Hamme avait pris l’habitude d’accompagner son texte d’un petit mot motivant et consolant pour ses artistes. Ainsi, au texte tapé, Van Hamme aura ajouté, à la main « Deux minutes de travail pour le scénariste, deux jours pour le dessinateur ! ». L’histoire ne dit pas si William Vance a réellement mis deux jours…

Brève #2 – Méthode

Van Hamme et Vance avait une vision particulière du travail. Aux débuts de XIII, Vance ne jugeait pas utile de montrer ses crayonnés au scénariste. Van Hamme n’avait donc aucun aperçu de l’album en crayonnés. En contrepartie, Vance se devait de ne pas discuter les scénarios de la série imaginée par Van Hamme.

Brève #1 – Le saviez-vous ?

Vance avait l’habitude de soigner sa documentation. Pour se mettre sur les dessins de SPADS, il s’est d’abord abonné à de nombreuses revues militaires, et s’est amusé à découper et archiver tout ce qui pouvait lui être utile un jour. Ainsi, Vance remplissait de gros cahiers bourrés d’articles de presse, de photos, de modes d’emploi etc… Et c’est avec ces documents qu’il a pu assurer les décors de Bob Morane, Bruno Brazil, et SPADS.