Adrian Van Horn

sexe : masculin
couleur des yeux : marron
couleur des cheveux : brun

Président-directeur général de la Minerco, une importante société minière du Minnesota dont la situation financière, conséquence de la mauvaise conjoncture mondiale, est devenue catastrophique. Ayant appris que les montagnes du Costa Verde recèlent des gisements insoupçonnés de germanium, un minéral extrêmement rare et très recherché pour ses propriétés en optique à infrarouge, il passe un accord secret avec Jorge de los Santos lui assurant l’exclusivité de l’exploitation des gisements contre son soutien financier à la révolution santosiste. Et ce en violation d’un décret du Congrès américain interdisant toute relation avec les « rebelles communistes » du Costa Verde. Encore faut-il, pour que le projet de la Minerco aboutisse, que cette révolution l’emporte.
Par un de ses condisciples à l’université de Harvard, Frank Giordino, successeur de l’amiral Heideger au contre-espionnage (dossier 9), Van Horn apprend l’existence de XIII.
Un amnésique au visage refait dont la morphologie correspond à celle du Cascador… l’idée jaillit aussitôt.
Quoi de mieux pour relancer la flamme des Constaverdins que le retour miraculeux du Cascador revenir d’entre les morts pour faire triompher les droits du peuple ?
Le plan est mis en exécution et XIII, à l’instigation du padre Jacinto, débarque au Costa Verde avec le résultat que l’on sait.
Mais l’accord avec la Minerco est dénoncé par les Santosistes lors du procès public que Jorge intente à XIII au nom de la révolution.
Le scandale dans les milieux financiers américains est énorme, les actions de la Minerco s’effondrent en Bourse et Adrian Van Horn, acculé à la banqueroute et sommé de se présenter devant la commission du Congrès, se suicide en se jetant par la fenêtre de son bureau, non sans avoir au préalable empoisonné ses trois principaux collaborateurs qui voulaient rejeter sur lui seul la responsabilité de l’opération.