Benjamin « Ben » Carrington

sexe : masculin
couleur des yeux : gris
couleur des cheveux : blanc

Fils et petit-fils d’officiers, il naît en 1930 à la base de Wolf Point (Montana) où son père, le colonel Frederick Carrington, commande le 317ème régiment d’artillerie. Il suit, de garnison en garnison, la scolarité classique des enfants de militaires de carrière, mais son père est tué en décembre 44 à Bastogne (Belgique) pendant la Bataille des Ardennes. Sa mère le fait alors entrer à l’Ecole des Cadets de Camden, où il brille tant par son indiscipline que par ses brillants résultats aux examens. Ses excellentes notes et la renommée de son père lui valent d’être admis, en 48 à la prestigieuse académie militaire de West point, d’où il est renvoyé l’année suivante pour avoir eu une liaison avec la femme du commandant en second de l’école. Rendu à la vie civile, il passe un an comme cow-boy dans un ranch du Nouveau-Mexique. Puis, quand la guerre de Corée éclate en 1950, il s’engage comme simple soldat volontaire et part avec le premier contingent.
En trois ans de guerre, son courage, son sens tactique, ses actions d’éclat et son autorité naturelle lui valent de recevoir le Purple Heart et la Medal of Honor, d’être nommé sergent-chef et d’être admis à présenter ses examens d’officier. Il rentre aux Etats-Unis avec le grade de lieutenant, une blessure à la hanche et une ravissante infirmière militaire, Kathleen La Salle, qu’il épouse l’année suivante et dont il divorcera deux ans plus tard.
Rétabli, Ben Carrington reste dans l’armée et reçoit le commandement d’une compagnie au 609ème régiment d’infanterie basée à Blue Rapids, au Kansas. Nommé capitaine, puis commandant, il est envoyé en poste à Berlin (Allemagne), où il se fait surtout remarquer par son goût pour la bagarre, le whisky et les blondes frauleins. Muté à la demande expresse du colonel commandant à la place, il est envoyé dans différents points chauds du globe, dont Saigon, comme conseiller militaire.
Entre-temps, il a épousé une jeune et charmante pianiste, Rose Westwood, qui lui donne une fille, Kim. Ce sera leur seul enfant et, malheureusement, Rose mourra huit ans plus tard des suites d’une pneumonie. Après avoir confié la petite Kim à sa sœur Amalia, Carrington, qui ne songera plus jamais au mariage, poursuit la tournée de ses affectations jusqu’au déclenchement de la Campagne d’Asie. Chargé de mettre sur pied des unités de guérilla, il crée les SPADS (Special Assault Destroying Sections) et est nommé général de brigade.
Il reçoit sa troisième étoile trois ans après et termine la guerre comme commandant en chef de toutes les forces américaines en opération sur le front asiatique.
Rentré au pays, il obtient sa quatrième étoile et devient Chef d’Etat-Major des Forces Terrestres. Quatre ans plus tard, le président William Sheridan le nomme Chef d’Etat-Major Interarmes (le titre exact est : Président de la Conférence des Chefs d’Etat-Major), la plus haute fonction militaire du pays. Mais Sheridan meurt quelques jours plus tard et ce sera le président Galbrain qui le confirmera à ce poste tout en lui décernant sa cinquième étoile.
Le général Carrington était un ami personnel du président assassiné et a participé activement à la contre-enquête menée par l’amiral Heideger. D’autant plus activement que sa fille Kim en fut l’un des principaux instruments. Ce sera donc lui qui, suivant le plan établi par Heideger, « identifiera » XIII, devenu amnésique, comme étant le capitaine Steve Rowland. Et c’est également lui qui, avec la complicité de son officier d’ordonnance, le major Jones (lieutenant à l’époque), forgera de toutes pièces le dossier d’un agent imaginaire, Ross Tanner, afin de confondre le juge Allenby. Notons au passage qu’il semblerait que le général se soit pris d’affection pour XIII. En tout cas, il n’a pas hésite à payer de sa personne pour sortir son agent du guêpier lors de l’affaire de Southburg, de même qu’il l’a caché après sa spectaculaire évasion du pénitencier de Plain Rock (dossier 4).
Le général Carrington fut l’un des premiers officiers de haut rang à être arrêté lors du déclenchement du putsch des XX. Après l’échec de la conjuration, il a été immédiatement rétabli dans ses fonctions, qu’il occupera jusqu’à sa récente mise à la retraite.
C’est le jour même de sa passation de pouvoirs au général James Elroy Wittaker que Carrington aurait enlevé le président Wally Sheridan pour le séquestrer dans une base atomique désaffectée du Nevada qu’il avait fait secrètement réaménager. Base depuis laquelle il a organisé le fameux procès télévisé qui défraya récemment la chronique. L’accusé présenté à l’écran était-il le vrai Sheridan, ou était-ce un sosie engagé pour la circonstance par le général ?
Nous n’avons aujourd’hui aucun moyen de le savoir. Mais ce qui est certain à nos yeux, nous ne le répéterons jamais assez, c’est que tout ce qui a été dit au cours de ce « procès » (à l’exception de l’accusation portée contre Wally d’être le n°1 de la conspiration des XX) recoupe parfaitement les éléments de notre propre enquête.

L'individu a été aperçu dans les albums suivants :

XIIINEW_24_HiResFiles
xiii-mystery-tome-3-little-jones
XIII Mystery tome 5
XIIINEW_02_HiResFiles
XIIINEW_03_HiResFiles
XIIINEW_04_HiResFiles
XIIINEW_05_HiResFiles
XIIINEW_06_HiResFiles
XIIINEW_12_HiResFiles
XIIINEW_14_HiResFiles
XIIINEW_15_HiResFiles
XIIINEW_16_HiResFiles
XIIINEW_17_HiResFiles
XIIINEW_19_HiResFiles
XIIINEW_20_HiResFiles
XIII Mystery tome 7

Preuves / évidences

vignette-carrington
vignette-carrington-2
vignette-carrington-3
vignette-carrington-4

Ses déclarations

Ca se voit comme un furoncle sur la fesse de Miss Univers que tu as des ennuis. Des gros, même. Et moi, je peux t'aider, si tu veux.
Le général à XIII (tome 2 P11)

Ben voyons... Et je suppose que dans cinq minutes, vous allez aussi me prouver que ma grand-mère était une princesse zoulou ?
Le général, sceptique, au colonel Amos (tome 3 P15)

Bon sang de bon Dieu ! Si ces salopards croient que le vieux Ben Carrington va se laisser avoir aussi facilement, ils se fourrent les dix doigts dans le...
Le général assez mécontent... (tome 5 P9)