Frank Giordino

sexe : masculin
couleur des yeux : marron
couleur des cheveux : blanc

Fils de Giambatista et de Deborah Giordino, baptisé Francesco à sa naissance, il américanise son prénom dès son entrée au prestigieux Boston College, où il a William Sheridan pour condisciple. Il obtient ensuite son doctorat en Droit à Harvard et, plus intéressé par les rênes du pouvoir que par le monde des affaires, entre au cabinet du procureur de l’Etat de New York.
C’est à cette époque que sa sœur Carla s’enfuit de chez elle pour épouser Sean Mullway et que, selon les dires de ce dernier, Frank la tue accidentellement en menaçant Sean de son pistolet. Ce qui est certain, c’est que, devenu premier adjoint du procureur, il va s’acharner sur Mullway dont la fuite prouve la culpabilité aux yeux des instances judiciaires.
Poursuivant sa carrière en profitant pleinement des appuis de son père et de ses amis, il devient à 38 ans le plus jeune procureur de l’histoire de l’Etat. Mais lorsque douze ans plus tard, William Sheridan, devenu président, lui propose le portefeuille d’attorney général (ministre de la Justice), il refuse, préférant rester dans l’ombre et accepter le poste vacant de directeur des Opérations à la CIA. Après l’assassinat de Sheridan, il soutient activement la campagne de son frère Wally, lequel, après son élection, lui offre la succession de l’amiral Heideger au contre-espionnage avant de le nommer à la tête de la très puissante National Security Agency, fonction qu’il occupe toujours actuellement.
Frank Giordino a-t-il conservé, tout au long de son parcours, des liens avec la Mafia, et notamment avec son cousin Carlo qui a succédé à son frère Michelangelo aux commandes de la « famille » Giordino ?
C’est plus que probable, encore qu’aucun rapport officiel n’en ait jamais fait état. Et que sait-il exactement sur l’assassinat de William Sheridan, la culpabilité éventuelle de Wally et le rôle joué par XIII dans cette affaire ? Ignore-t-il, si l’on en croit Sean Mullway, que XIII est en réalité le fils de Carla, donc son neveu ?
Autant de questions auxquelles même le colonel Amos, pourtant bien introduit dans les services secrets, s’est trouvé incapable de répondre.
Il n’en reste pas moins qu’à nos yeux de simples citoyens, retrouver un membre d’une des plus puissantes familles mafieuses des Etats-Unis à la tête d’un instrument de décision tel que la NSA indique à suffisance la dérive dans laquelle notre pays, essentiellement voué aux vertus du pouvoir et de l’argent, se laisse parfois entraîner. Un détail pittoresque nous a été livré par le colonel Amos sur le personnage. Il paraîtrait que Frank Giordino, dans ses messages à destination de ses principaux agents, utilise comme nom de code ceux des dieux du panthéon de la mythologie romaine : Jupiter (lui-même, bien sûr), Mercure, Vénus, Apollon, etc… S’il n’y avait pas là un symptôme évident de mégalomanie, ce serait presque naïvement enfantin. Frank Giordino accompagnait le général Wittaker devant la base du Nevada où Carrington prétendait retenir le président Wally Sheridan.
La raison de sa présence sur place n’a pas été définie.

L'individu a été aperçu dans les albums suivants :

xiii-mystery-tome-3-little-jones
xiii-mystery-tome-4-colonel-amos
XIIINEW_08_HiResFiles
XIIINEW_11_HiResFiles
XIIINEW_12_HiResFiles
XIIINEW_13_HiResFiles
XIIINEW_14_HiResFiles
XIIINEW_15_HiResFiles
XIIINEW_16_HiResFiles
XIIINEW_17_HiResFiles
XIIINEW_18_HiResFiles
XIIINEW_19_HiResFiles

Preuves / évidences

vignette-giordino
vignette-giordino-2
vignette-giordino-3
vignette-giordino-4

Ses déclarations

Ce que j'aimerais comprendre, moi... c'est ce que ce minable petit tueur à la retraite vient faire dans le tableau.
Giordino à La Mangouste (tome 12 P34)

Très bien, M. le Président, vous ne me laissez pas d'autre choix que celui de m'incliner. Mais je voudrais tout de même vous rappeler que sans cette mafia dont vous m'accusez de me servir, vous ne seriez pas assis dans ce bureau.
Giordino au Président des USA (tome 17 P31)