Jorge de Los Santos, alias Angel

sexe : masculin
couleur des yeux : marron
couleur des cheveux : noir

Fils de José-Enrique de Los Santos, il va se réfugier à Cuba avec sa sœur Maria après la prise de pouvoir de la junte et la mort de son père. Après un entraînement sévère à l’école de guérilla de la Sierra Maestra, le frère et la sœur reviennent au Costa Verde organiser la résistance à la junte en s’alliant au padre Jacinto, le défenseur des « campesinos ». Ils sont accompagnés par Kelly Brian, dit « el Cascador », un aventurier irlandais rencontré à Cuba.
En dépit de quelques coups d’éclat du Cascador et du padre Jacinto, la révolution s’enlise. Cuba, privée de l’aide soviétique avec l’éclatement de l’URSS, ne peut plus soutenir les Santosistes en armes et en matériel.
C’est alors que Jorge passe un accord secret avec une société minière américaine, la Minerco, qui lui permet d’obtenir une substantielle assistance financière en échange d’une concession exclusive sur les gisements miniers du Costa Verde. Mais certains de ses lieutenants, dont le Cascador, ont vent de ce projet et veulent s’y opposer. Alors, ainsi qu’il le sera révélé ultérieurement, « Angel » n’hésite pas : il livre son propre camp aux soldats du dictateur Ortiz, se débarrassant ainsi de ses principaux opposants.
Et comme le Cascador a échappé au massacre, Jorge, jaloux de son ascendant et craignant sa réaction, s’arrange pour le faire capturer et exécuter par le colonel Peralta.
Cette double félonie sera révélée au procès de XIII que lui intentent les Santosistes après la prise de Puerto Pilar. Confondu par ces accusations, Jorge de los Santos se suicide en se tirant une balle de pistolet dans la bouche.

L'individu a été aperçu dans les albums suivants :

XIIINEW_09_HiResFiles
XIIINEW_10_HiResFiles
XIIINEW_11_HiResFiles