Juan Peralta

sexe : masculin
couleur des yeux : marron
couleur des cheveux : blond

Véritable maître occulte du Costa Verde, le colonel Peralta était le chef de la redoutable PSP, la police secrète présidentielle du général Ortiz, fonction qu’il cumulait avec celle de chef d’Etat-Major de l’armée costaverdienne.
Formé à la célèbre Academia Militar de Santiago du Chili, il fait ses classes dans la très musclée Guardia Nacional du général Pinochet avant de revenir au pays soutenir la junte du général Ortiz.
Chef de guerre et expert en renseignements, il mène la vie dure aux Santosistes jusqu’à ce que Jorge de Los Santos lui livre le camp rebelle qu’il rasera sans pitié, marquant ce qu’il espère être la fin de la révolution.
Fin dont le point d’orgue sera la capture du Cascador.
Nous avons vu (dossier 3) comment l’amiral Heideger a « racheté » le Cascador pour un million de dollars, suite à quoi Peralta avait maquillé le cadavre d’un autre prisonnier (nous savons aujourd’hui qu’il s’appelait Alvaro Chavez) pour en diffuser la photo dans la presse internationale. Aussi lorsque, conformément au plan conçu par la Minerco, XIII débarque au Costa Verde, le colonel est inquiet.
Il est en effet le seul à savoir (avec son aide de camp, le capitaine Garcia) que le Cascador n’est pas mort. Il tente donc de se débarrasser de XIII, mais celui-ci, avec l’aide de ses amis, lui échappe et relance, par la seule rumeur du retour du Cascador, la révolution contre le dictateur d’Ortiz.
Après la prise de Puerto Pilar par les Santosistes, le colonel Peralta rejoint dans le nord du pays les troupes restées fidèles à l’ancien régime.
Il se met à leur tête pour descendre sur la capitale, mais l’entreprise échoue et Peralta est tué dans le bombardement du pont du Rio Marana par la major Jones aux commandes d’un chasseur bombardier.

L'individu a été aperçu dans les albums suivants :

XIIINEW_09_HiResFiles
XIIINEW_10_HiResFiles
XIIINEW_11_HiResFiles